Raphaël Kirkove

Le site art-liège.be va malheureusement fermer ses portes au 31/12/2017. Nous remercions tous ceux qui nous ont aidé ou consulté depuis de nombreuses années.

Tél : 0486/25.30.19



membre du collectif Detruitu


Raphaël « Rastaraf » Kirkove

1976, l’adaptation cinématographique du livre de Ken Kesey « Vol au-dessus d’un nid de coucou » remporte 4 Oscars, la société Apple invente le premier ordinateur convivial, Max Ernst s’en va définitivement pour une autre planète, et, one two three…four le Punk Rock a son album culte « Ramones » crée par les faux cousins new-yorkais du même nom.

Le 287 ème jour de cette année-là, le 14 octobre, pendant que s’écoulent paisiblement des milliers de litres de pétrole brut le long des côtes françaises, à Liège, ça sent bon le croustillon et le lacquemant tout chaud.
A quelques kilomètres des carrousels de notre indécrottable foire d’automne, Raphaël arrive à coups de grands cris parmi vous. Un superbe ignorant de la vie de 3,350 kg et sur sa première photo, en arrière-plan, une caisse de pastis…

Sautons les joies de la fraîche enfance entre blés, betteraves et bouses de vaches, les secondaires ennuyeuses et déprimantes en comptabilité et commerce pour arriver à la libération; l’Académie des Beaux-Arts de Liège. Enfin des semblables, enfin des foutus, enfin des crétins, enfin des gens bien. Il y découvre l’infographie, et les secrets du dessin artistique ( 2 disciplines qu’il pratique toujours aujourd’hui). Il quitte le cocon académique en 1999, diplôme sous le bras.

C’est le début des expos personnelles et collectives partout à Liège ; Au Musée d’Art moderne avec les Ateliers d’Art Contemporain, dans les soirées électroniques ; du hall des foires au défunt club Le Steed jusqu’au sex-shop du coin où il délire sur les pin-up avec le fameux bédéiste « P’tit Marc », un des initiateurs de l’aussi fameux collectif MYCOSE avec qui il bourlingue/travaille jusqu’au n°12. C’est aussi l’époque des apprentis DJ’s dans toute les Batcaves de la Cité Ardente.

Et one two three four …, Rastaraf rejoint DETRUITU ; c’est comme les RAMONES, sans guitare mais avec tout ce qui peut tacher une surface blanche… . Nous sommes en 2004. Depuis 2006 il deale ses sciences à l’Académie des Beaux-Arts de Verviers contre des fins de mois plus aisées. La vie avance à grands pas, il espère y laisser une belle grosse tache d’encre...
Dans l’absolu, il se demande toujours ; pourquoi une caisse de « Ricard » à la maternité ?
Pour en finir, quelques influences: Le Punk Rock, Le Pop Art, Lee Scratch Perry, Albert Hoffman, Betty Page, Winsor MC Kay, la Belgique surréaliste, Les planches de skates, ma famille, Liège la nuit (famille d’accueil), Sandra...


Divers :
Raphaël Kirkove - Quand le train aura fini de dérailler - Publication