Boon'

Le site art-liège.be va malheureusement fermer ses portes au 31/12/2017. Nous remercions tous ceux qui nous ont aidé ou consulté depuis de nombreuses années.

Tél : +32 (0) 484.14.25.09


Boon’ a longtemps été scaphandrier. C’est dire combien il s’immerge corps et âme dans ce qui lui tient à cœur.

Dur et exigeant, ce métier le passionnait, mais Boon’, avide de nouveaux vides et d’autres expériences pour les combler, allait être attiré vers d’autres profondeurs. Peut-être plus enivrantes, celles-ci seront en tout cas plus paradoxales puisqu’elles s’expriment en deux dimensions.



En 1999, Boon’ plonge donc dans la peinture et le dessin comme on saute dans le vide. Sans parachute. Il y sera vite comme un poisson dans l’eau.

Fin 2001, son travail aura été montré lors de plus de 10 expositions.



Bien que très accessible, l’homme Boon’ est cependant aussi insaisissable que sa peinture et ses dessins sont saisissants. De métaphores en paraboles, il met littéralement à plat les reliefs de ses périples (la Réunion, Brésil), partage ses réflexions, raconte les opportunités. Opportunités qu’il a su - ou pas - saisir, autant au sens de comprendre que d’agripper.



Lorsqu’il voyage, Boon’ part sans bagage. Ou plutôt, il n’emmène que le sac vide d’une curiosité à rassasier. A contre-courant des idées reçues, il nourrit ainsi son travail à venir d’une assidue contemplation qui renouvelle son imaginaire autant qu’elle le stimule. Car à l’inverse d’une formulation convenue et surannée, une ’’idée reçue’’ n’est pas un cadeau pour Boon’. Ou alors, un cadeau empoisonné.



Davantage encore qu’au travers d’autres continents, c’est dans l’imprévu que Boon’ aime à se perdre. C’est là que, peu à peu, il remplit son sac. Et s’il le remplit de travers, cela ne signifie en rien qu’il le remplit mal. Ni qu’il le remplit de défauts. Car en observateur aguerri, Boon’ ne juge pas : il appréhende.



De retour, submergé par le flot d’une énergie recommencée, il videra son sac. Sur toile et papier.

Il raconte et rend compte, se raconte et se rend compte.
Radicalement abstrait ou calmement narratif, toujours ludique, la peinture de Boon’ intègre volontiers des mots, des indices, des commentaires.

Car pour Boon’, comment taire ?