Frederic Noens

Tél : 0474/61.75.57


Illustrateur-infographiste


S’il ne s’était dévoué corps et âme à son art, Frédéric Noens, sémillant trentenaire et touche-à-tout notoire, serait assurément devenu, à l’heure actuelle, un savant fou magnifique. On l’imagine sans peine, cheveu hirsute et tablier immaculé, agitant fioles, distillant potions et combinant échantillons, la mine réjouie au vu des réactions colorées qu’il provoque, tant ses toiles laissent transparaître un goût prononcé pour l’édulcoration explosive de notre quotidien.



Formé dès le plus jeune âge à l’Ecole des Arts St Luc de Liège où il obtient avec brio un C.E.S.S en Arts Plastiques en 1995 et un graduat en Illustration trois années plus tard, Frédéric se révèle très vite un infatigable curieux, accumulant les expériences dans des domaines aussi riches et variés que la publicité, le dessin de presse, l’illustration enfantine ou la caricature. Ses premiers symptômes de folie douce se manifestent dans l’hilarant n’importe quoi scénaristique de ses animations et courts-métrages, mais c’est véritablement dans la peinture qu’il va donner toute la mesure de son talent de chimiste aliéné. Dynamitant tout réalisme et toutes conventions, il transforme un sujet simple et récurrent – les animaux domestiques - en une véritable débauche de formes et de couleurs. Ainsi, sous ses malicieux coups de pinceau, poussins sauvages, poissons difformes, chats sous acide et poulets déguisés se croisent et s’entrechoquent, joyeuse ménagerie de freaks fendards et hallucinés, dans un esprit cartoonesque tantôt gentiment guimauve, tantôt méchamment acidulé.



Puisant son inspiration chez Tim Burton ou Lewis Carroll avec lesquels il partage le goût pour l’onirisme farfelu et le surréalisme bigarré, Frédéric Noens s’est pourtant affranchi de toute influence flagrante de ses prestigieux modèles, ne conservant que cet incroyable talent à cultiver un univers hautement singulier mais terriblement attachant.



Kastor (chroniqueur sur kweb.be)


Entré à St luc en 93 pour en sortir en 98 avec un graduat en illustration , j’ai entamé la carrière d’illustrateur free-lance un an plus tard et évolué dans différents secteurs du dessin ; la pub ( story-board, illustrations de livres… ) l’illustration jeunesse ( « bonne nuit petit loup ) le dessin de presse ,le dessin animé ( court métrage « thierry fusée ») .