Claire Mambourg


Dernière mise à jour le : 13/03/2009





Claire Mambourg (9/10/1948 - 5/11/2008)


CLAIRE MAMBOURG : LE DESORDRE, CELA S'ORGANISE ?

Ordre ou chaos ? Le choix n'est pas aussi cornélien qu'il n'y paraît. Pour s'en convaincre, il ne suffit pas de découvrir le travail de Claire Mambourg exposé en ce moment aux Brasseurs.

Un travail de deux ans qui décline un même signe : la ramification. Non point celle constituée par les hommes dans les réseaux de toutes sortes mais bien celle mise en place par les végétaux, arbres et plantes de toutes sortes, pour grandir. On y gagne en liberté. Pour preuve, cette table composée de pavés mobiles sur lesquels l'artiste a dessiné de fins branchages. Le retrait de l'un de ces pavés permet au public de faire jouer tous les autres et de recréer à l'envi une nouvelle ramure.

Compte tenu du principe exponentiel, on dispose là de 20.922.789.888.000 combinaisons possibles.

Autant dire que tout est permis…en ce y compris l'autorisation, mieux l'invitation donnée par l'artiste à "toucher" l'œuvre.

Loin de s'enfermer dans une dualité stérile, Claire Mambourg fonde son travail sur l'aléatoire et ses possibilités infinies.

Et de multiplier les images de réseau. Dessins sur papier japonais où la maîtrise d'un trait épuré renforce une fausse impression de fragilité, macrophotographies de matières de toutes sortes.

Pierre HENRION,
à l'occasion de l'exposition de Claire Mambourg aux Brasseurs en 1999.